Pourquoi l’objectif attire systématiquement les chieurs ?

Vous qui faîtes de la photo de famille, de vacances ou en reportage pro, vous connaissez sûrement le problème récurrent du chieur qui se met devant l’objectif… juste pour vous emmerder. C’est impressionnant !

L’idée de cet article « défouloir » m’est venue à la suite d’un reportage photos que je devais réaliser pour une compagnie artistique. L’objectif était de photographier des artistes et comme il se doit, ce genre d’évènement attire énormément de monde muni de tout autant d’appareils photo. Jusque là, tout va bien !

Étant photographe officiel, il est normal  que je me « paie » les meilleurs places ; j’ai des comptes à rendre et des clichés à fournir ! Mais vous pouvez être sûr que quelque soit la place que vous choisirez, une personne se mettra obligatoirement devant votre objectif pour prendre une photo !

C’est hallucinant ! Le pire c’est que l’on ose me dire : « Pardon, je ne vous avait pas vu ! »

Je pèse 100 kgs, mon appareil est imposant avec son téléobjectif et le grip + sac sur le dos et on ose me répondre que l’on ne m’avait pas vu ! Si cette personne ne m’a pas vu, faut qu’elle arrête la photo immédiatement 😉

Ce jour là je me fais également « grogner dessus » par un photographe devant lequel je me mettais pour faire le cliché que je souhaitais faire ! La prise de vue ne dura que quelques secondes et j’étais l’officiel après tout,  je prenais donc la place que je voulais pour ramener le cliché qui me semblait être opportun ! Ils se foutent devant vous pour pourrir vos clichés mais ne supportent pas que l’on se mettent deux secondes devant eux !

 

Faîtes ce que je dis pas ce que je fais

Un peu plus tard, alors que je prenais quelques clichés de derrière la scène, pour avoir le public de face, on me demande le plus sérieusement du monde de ne pas rester là car « s’il y a un photographe qui prend des photos, vous serez dessus ! » 🙂 Véridique ! Je fais quoi là ? Je joue du biniou ?

objectif / lenseParallèlement à cela, la seule personne qui m’a demandé si elle ne me dérangeait pas est un cadreur de France 3 qui tournait pour un reportage… on reconnait les pros.

J’aime également la personne qui vous voit en train de prendre une photo de rue et qui se met devant l’objectif pour regarder ce que vous êtes en train de photographier… ou qui s’arrête pile en face de l’objectif pour téléphoner…

J’aime aussi les chieurs qui veulent qu’on les prennent en photos entre copains et qui ne se demandent même pas comment ils vont récupérer la photo…

Je sais, il faut faire avec… mais quand vous cumulez tout cela dans la même séance, ça énerve un peu.

Si vous aussi vous avez été victime de ce genre d’attentat à la prise de vue, laissez un petit commentaire en bas de page 😉

 

 

Partager

One Comment

  1. Lauerrance

    Je constate que nous avons fait les mêmes rencontres. Comme tu le dis si bien, inévitables, mais tellement énervant. Sans oublier, lorsque l’on sort un tant soit peu de ses gongs les « et ben dit donc, il a un sacré melon celui-là. C’est pas parce qu’il a un gros appareil qu’il fait des belles photos, je préfère celles de mon portable » 🙂 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes un humain Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.