Photo abstraite : une exploration photographique

Si tous les ans vous achetez votre calendrier à cause des photos de chatons qui sont dessus, vous n’allez pas aimer mais alors pas du tout aimer cette page 😉

Ici, l’abstraction déforme la réalité, la suggère plus ou moins au lieu de la présenter « stricto senso ». De part le manque volontaire de précision des formes, des couleurs… Des paysages urbains décalés et décadents… Dans lesquels nous évoluons (ou régressons) tous, qu’on le veuille ou non.

Je tiens à préciser qu’il n’y a aucun montage et que tous les effets sont réalisés à la prise de vue et non en post-production.

Acquérir une de ces photos

Cliquez sur une photo pour l’agrandir :

Abstraite… Vous avez dit photo abstraite ? Comme c’est bizarre !

La photo abstraite fera fonctionner l’imaginaire du spectateur qui devra faire appel à son propre vécu, son propre ressenti, sa propre expérience pour donner un sens – son sens – à l’image et là est la difficulté.

Ainsi, deux spectateurs n’auront pas forcément la même vision de la chose et la notion d’avoir pris plusieurs visions en une seule photo me plait particulièrement mais peut dérouter le visionneur.

Cette exploration photographique dans le monde de la photo abstraite voire onirique me permet de prendre à contre pied la notion de netteté, notion subjective, qui envahit souvent le photographe et presque systématiquement le spectateur : « Il faut à tout prix que les photos soient nettes sinon elle sont ratées ».

Rien de cela ici, seule votre interprétation peut faire de ces photos des clichés réussis ou ratés : seuls face à vos émotions… on adhère… ou pas !

Mais il faut parfois savoir revenir plusieurs fois observer la même chose pour lui trouver un sens, ce qui paraissait banal ou sans intérêt la première fois peut se relever avec le temps être une chose qui vous touche profondément… ou pas …

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes un humain Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.