Onirisme : ce que l’œil ne peut voir, la photo peut le saisir

Ce que l’œil ne peut voir, la photo peut le saisir…

L’utilisation d’un filtre infrarouge permet de capter certaines longueur d’ondes que l’œil humain ne peut percevoir. Ainsi les verts ne s’impriment pas et donnent cet aspect neigeux aux paysages, un onirisme bien relaxant.

 

Urbain et onirisme : « urbonirisme »

Cette technique est souvent utilisée pour des photos de paysages et je trouve cela intéressant de s’en servir dans un cadre urbain, de mixer nature et béton… une forme urbonirisme en sorte !

 

Il n’est donc pas question de trucages ici (bien qu’on puisse s’en rapprocher avec les logiciels de retouche sans pour autant atteindre ce résultat) mais bel et bien un effet réalisé à la prise de vue.

Acquérir une de ces photos

Cliquez sur une photo pour l’agrandir :

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes un humain Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.